Prolégomènes pour l’étude de l’engagement des jeunes dans diverses sphères de vie : réflexions conceptuelles et esquisse d’opérationnalisation

Nicole Gallant

Résumé


L’emploi du mot « engagement » abonde aujourd’hui comme injonction dans le discours ambiant et dans l’intervention publique et associative auprès des jeunes dans diverses sphères de vie (études, travail, etc.), en plus du champ civique. Dans cet article, Gallant jette les bases de la recherche transversale sur cette notion. Elle souligne d’abord que ces injonctions visent généralement la posture personnelle du jeune, appréhendé individuellement, c’est-à-dire sans prendre en compte ni son contexte, sa situation et ses ressources ou ses préférences personnelles, ni la réceptivité de son milieu face à ses manières de s’investir, ni non plus le tiraillement qui peut exister entre de multiples engagements. Puis, Gallant propose une définition épurée de l’engagement, permettant de l’employer de manière systématique pour l’observer dans diverses sphères de vie. Conceptualiser l’engagement comme une posture personnelle permet aussi de voir combien les attentes normatives qui pèsent sur le jeune ont une dimension morale, pour ne pas dire moralisante. Enfin, l’auteure propose une programmation de recherche visant l’étude empirique des temporalités de l’engagement des jeunes dans les diverses sphères de vie simultanément au cours de leur parcours de transition à la vie adulte. Tout en tenant compte d’une pluralité de contextes sociaux et d’une diversité de situations des jeunes, un tel programme permettrait de documenter l’enchevêtrement entre les sphères de la vie, face à une exigence inatteignable de plein engagement simultané dans toutes ces sphères.

Mots-clés : engagement, injonctions sociales, responsabilité individuelle, jeunes, parcours de vie

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.