Décrochage scolaire en France : quel rôle pour les contextes locaux ?

Vanessa di Paola, Stéphanie Moullet

Résumé


Cet article vise à améliorer la connaissance des facteurs de risque du décrochage scolaire en France en prenant en compte les effets du contexte territorial, et ce, par le recours à la modélisation multiniveaux. Son originalité est d’étudier, d’une part, les conséquences potentielles de certaines caractéristiques du territoire sur ce risque et d’examiner, d’autre part, si le milieu d’origine – caractérisé par la catégorie socioprofessionnelle et le diplôme des parents – influe différemment en fonction du contexte territorial. À partir des données de l’enquête Génération 2010 portant sur les jeunes sortis du système éducatif français à cette date, on montre que les origines socio-économiques mais aussi celles culturelles agissent sur le risque de quitter l’école sans diplôme plutôt qu’avec un diplôme de l’enseignement secondaire. En outre, les caractéristiques territoriales que sont le taux de chômage juvénile, le niveau de la pauvreté ainsi que la norme d’achèvement des études ont des effets avérés sur le risque de décrocher et elles interagissent avec le rôle du milieu d’origine, en particulier celui des origines culturelles. Ainsi, les caractéristiques défavorisées du territoire (plus fort taux de chômage juvénile, niveau de pauvreté élevé, norme éducative faible) amplifient l’effet des inégalités sociales sur le risque qu’ont les jeunes de quitter l’école précocement.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.