Intégration socioprofessionnelle, apprentissage et pratiques de l’écrit de jeunes mères de Ma place au soleil : contributions du non-scolaire

Jean-Pierre Mercier

Résumé


Au Québec, l’intégration sociale et professionnelle des jeunes mères est une préoccupation sociale. Ma place au soleil (MPAS) est une mesure étatique de soutien à la formation de ces femmes. Cette mesure est vue comme un moyen de favoriser l’intégration durable au marché du travail, l’amélioration des conditions de vie, l’autonomie et la participation sociale. La présente étude s’intéresse aux contributions d’organismes non scolaires dans le contexte scolaire du cours d’intégration socioprofessionnelle auquel de jeunes mères de MPAS participent. Ces contributions sont analysées aux niveaux médiostructurel et microstructurel de l’apprentissage tout au long de la vie et du point de vue des pratiques sociales de l’écrit. Les résultats sont issus d’une analyse secondaire de données tirées d’une étude de cas ethnographiques conduite auprès d’un groupe de jeunes mères (n=31) participant à MPAS. Dans les ateliers thématiques donnés par les organismes non scolaires, les discussions en groupe et l’écrit créent un environnement d’apprentissage dans lequel les jeunes mères peuvent exprimer leurs préoccupations, mutualiser leurs solutions et réfléchir à leurs expériences, sans compter que cet environnement les incite à mobiliser l’écrit dans la réalisation du travail domestique.

Mots-clés : intégration socioprofessionnelle, apprentissage tout au long de la vie, pratiques de l’écrit, jeunes mères, ethnographie

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.