Déterminants du statut migratoire à 24 ans chez une cohorte de jeunes saguenéens et jeannois

Marie-Ève Blackburn, Suzie Tardif, Julie Auclair, Marco Gaudreault, Josée Thivierge

Résumé


La migration des jeunes hors des régions périphériques a fait l’objet de plusieurs recherches au cours des dernières années. Certaines régions, telles que le Saguenay–Lac-Saint Jean (SLSJ), présentent des taux de migration plus élevés et ont amené des chercheurs à se questionner sur les raisons qui poussent les jeunes à les quitter. Dans cet ordre d’idées, les résultats d’une étude exploratoire découlant d’une recherche longitudinale réalisée par le centre ÉCOBES-Recherche et transfert du Cégep de Jonquière sur les habitudes de vie et les aspirations scolaires et professionnelles des jeunes saguenéens et jeannois du secondaire à l’âge adulte sont ici présentés. Plus précisément, des analyses de régression multinomiale ont permis de dresser un portrait des déterminants du statut migratoire des jeunes du SLSJ de 14 à 24 ans. Il apparait, entre autres, que les jeunes qui migrent sont généralement plus performants à l’école et présentent des valeurs moins traditionnelles. En connaissant davantage les caractéristiques des jeunes qui quittent cette région périphérique, il sera possible de mettre en place des alternatives pour les inciter à y rester, permettant dès lors au SLSJ de profiter de leurs talents et de leurs compétences.

Mots-clés : statut migratoire, migration, suivi longitudinal, Saguenay–Lac-Saint-Jean

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.