Adolescents chiliens et violence amoureuse : représentations, normes genrées, et transition vers la vie adulte

Tatiana Sanhueza

Résumé


Cet article s’insère dans une étude qualitative plus large sur les représentations sociales de la violence dans les relations amoureuses chez les adolescents chiliens. Quarante-huit adolescents âgés de 14 à 18 ans et fréquentant des écoles publiques et privées ont été questionnés en groupes de discussion. L’étude montre que les explications de la violence exercée par les garçons et par les filles se structurent sous l’influence d’un contexte socioculturel chilien en transformation. L’analyse des propos des participants fait aussi ressortir la présence d’une pensée sexiste dans laquelle leurs rapports amoureux et sexuels sont ancrés, ainsi que l’existence d’un ordre hétéronormatif reproduisant des stéréotypes de genre en sanctionnant les comportements hors du mandat dominant par la violence. Des façons normatives et non normatives d’entrer en relation amoureuse, où la hiérarchie de genre et la conformité à une masculinité/féminité normative restent bien présentes, sont de plus ressorties. L’article aborde le rôle pivot que jouent les premières relations amoureuses à l’adolescence dans la construction de l’identité de genre, dans le parcours amoureux et dans l’occurrence de la violence. Cet article conclut en soulignant que le concept de « premières fois » s’avère pertinent à l’étude de la transition vers l’âge adulte et permet de décrire des moments symboliques pour les adolescents et de considérer le contexte dans lequel ces expériences se construisent.

Mots-clés : violence dans les relations amoureuses, adolescents, normes de genre, représentations sociales, Chili

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.