L’attractivité des territoires ruraux chez les jeunes : une approche par les déterminants psychosociologiques de l’intention de rester vivre sur son territoire

Jean-Louis Pernin, Ivan Dufeu, Laurent Georges, Raoul Djamen

Résumé


L’objectif de cet article est d’étudier les facteurs d’attractivité territoriale chez les jeunes originaires de territoires ruraux en s’appuyant sur les déterminants psychosociologiques de l’intention de rester vivre sur leur territoire. Pour ce faire, il s’appuie sur la théorie du comportement planifié (TCP), mobilisée ici pour prédire l’intention comportementale. Le modèle classique de la TCP est, compte tenu de la problématique de l’article et des débats scientifiques actuels, enrichi du rajout de deux variables explicatives de l’intention de rester sur son territoire rural : les regrets anticipés et l’attachement territorial. L’attractivité d’un territoire est donc abordée ici en s’appuyant sur les perceptions subjectives et individuelles. Sur la base d’entretiens semi directifs et sur une enquête par questionnaire (n=322) conduits auprès de jeunes de 18 à 20 ans, ce travail a permis : 1) d’identifier les bénéfices et les freins liés au fait de rester vivre sur son territoire ; 2) de tester la capacité prédictive de ces bénéfices et freins sur l’attitude, la perception de contrôle sur le comportement et les regrets anticipés ; 3) d’évaluer le rôle de ces construits ainsi que de l’attachement territorial dans la formation de l’intention de rester vivre sur son territoire rural. Il apparait que les dimensions socioculturelles prennent une importance primordiale dans les résultats, davantage que les dimensions économiques et infrastructurelles. Des préconisations managériales sont formulées en conclusion ainsi que le bilan des apports théoriques et des pistes de recherche.

Texte intégral :

PDF

Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.